Rassurez-vous, je vais pas vous parler d'une intoxication alimentaire aux sashimis périmés, mais bien de ma première expérience de couture japonaise!

On m'a offert le livre "Tuniques, robes, etc." (merci Antoine!) que je ne me serais jamais offert moi-même, puisque comme tous les livres de couture japonaise, les patrons s'arrêtent à la taille 42, et hum, comment vous dire... Je ne rentre pas dans du 42!

 

livre tuniques

 

D'ailleurs la taille en largeur n'est pas le seul problème, la taille en hauteur aussi, puisque vraisemblablement les japonaises, qu'elles fassent du 36 ou du 42, font toutes 1m60! 

 

Que nenni! On ne décourage pas une Queenpie pour si peu!

Après un rapide feuilletage, je trouve plusieurs modèles sympa et me décide sur la robe F.

 

Si vous avez tout suivi, c'était la première fois que je tentais de coudre avec un vrai patron.

Donc imaginez la scène de chaos: les planches de patrons étalées au sol, moi, perplexe au milieu de tout ça, à essayer de distinguer tous les patrons enchevêtrés, telle une poule qui aurait trouvé un couteau...

Bref, je me dis "fingers in the nose", j'agrandis à qui mieux-mieux et ça va le faire!

Je décalque, je transpose, je coupe, je regarde vite fait ce que ça donne sur moi avant de faire la première couture et... Le col est tellement large que ça me tombe des épaules!

J'ai pris mon courage à deux mains et entrepris des petits changements pour réparer tout ça... Beaucoup plus de boulot que ce que je prévoyais, mais moi qui voulais progresser en technique, j'aurais appris plein de nouvelles choses avec cette robe!

 

Encore quelques morceaux à terminer, mais je vous montre déjà le col tunisien-japonais:

col japancol

 

Il est beau hein??